Le lombricompost est un « déchet » provenant de l’action des lombriciens consommant et digérant le fumier ou toute matière organique.

Le lombricompost est constitué des déjections des lombrics (on parle de turricule) mais aussi de matière organique qui a évolué sous l’effet d’activités microbiennes stimulées par les lombrics.

Les atouts du lombricompost

Lombricompost pour l’Agriculture Bio

Celui-ci possède des qualités exceptionnelles, au niveau agronomique. Il offre de multiples effets bénéfiques aussi bien sur le sol et les plantes, grâce aux matières organiques et aux micro-organismes vivants, présents en grande quantité dans ce produit.

Selon Wikipédia, le vermicompost présente une composition chimique très particulière, très favorable pour tous les végétaux, légumes ou fleurs, arbustes ou haies.

Grâce à ses qualités exceptionnelles, cet amendement apporte de nombreux bienfaits au sol et aux plantes. Citons en particulier :

  • l’augmentation de l’aptitude des graines à germer,
  • la libération lente des substances minérales, donnant à la plante une source d’alimentation constante tout au long de sa période de croissance,
  • l’amélioration de la résistance de la plante face au climat (sécheresse, gel), au mildiou, aux maladies (notamment la chlorose), mais aussi aux champignons et aux radiations,
  • une augmentation de la production de chlorophylle, de vitamine C, d’hydrates de carbone, de protéines, d’acides aminés, d’huiles et d’autres substances nécessaires.

Quelle composition pour cet engrais naturel ?

Les analyses peuvent ainsi relever :

  • plus de 50 types de bactéries
  • des micro-organismes rhizosphériques
  • plusieurs champignons bénéfiques
  • des micro-organismes rhizosphériques
  • une exceptionnelle teneur en micro-organismes vivants : 3 400 000 par gramme
  • de nombreux oligoéléments parmi lesquels du Magnésium, du Sodium, du Fer mais aussi du Bore, du Molybdène, du Cuivre, du Manganèse, du Cobalt, du Sélénium et même du Zinc

Des rendements exceptionnels !

L’utilisation du vermicompost en agriculture, que ce soit dans le maraîchage, l’arboriculture, la viticulture et les grandes cultures entraîne une augmentation de rendements très intéressante.

  • pour le maïs (jusqu’à 30%)
  • pour des légumes tels que les pommes de terre, les betteraves rouges, les carottes, radis (25-35%)
  • sur les arbres fruitiers comme les pommiers (8-20%)
  • raisin (35-30%)

Parler d’or vert n’est donc pas excessif !

Par ailleurs, les lombrics produisent un liquide, appelé le jus de compost. Fortement dilué, il peut servir d’engrais liquide pour les plantes.

Noter Cette Publication